Site icon Yannick Delessert

About

Having acquired a DSLR camera (Nikon D40) for the coming of our first daughter in 2009 (we have 3 kids now), I thought it would be great to learn how to use it. Going through that process I began to discover photography and it kind of changed the way I look at my surroundings. Almost everything I see becomes an image framed in my mind. It’s everywhere around me: lines, shades, buildings, landscapes, structures, abstracts, whatever… even colors despite the fact that I’m color blind… By the way, this limits my ability when it comes to deal with colors and tones when editing.

In 2011, after having broken my 18-55 lens, I got my first iPhone (3GS second hand) and along the way came better iPhones with better cameras, and also good apps for some editing on my phone. Even though I’m not a gear freak and keep my cell phones between 2 to almost 5 years before changing, I’m happy that I can now carry on a decent camera in my pocket always ready to shoot and quickly edit what I think can give an interesting image.

Even though I started learning photography in 2009, it wasn’t until 2020 after jumping from the iPhone 6 to an iPhone 11 that I got a little more “serious” about taking pictures.

I’m amazed by the result that can come out of my phone without spending too much time. Spare time is what I don’t have much… My iPhone (currently iPhone 13 Pro) is my only tool and what I almost always have with me. But pretty early I learned that the tool doesn’t make it all by itself. So I keep learning and hopefully improving.

Ayant acquis un appareil photo reflex numérique (Nikon D40) pour la naissance de notre première fille en 2009 (nous avons 3 enfants maintenant), j’ai pensé que ce serait bien d’apprendre à l’utiliser. Au cours de ce processus, j’ai commencé à découvrir la photographie et cela a pas mal changé ma façon de regarder ce qui m’entoure. Presque tout ce que je vois devient une image encadrée dans mon esprit. Il y en a partout autour de moi : des lignes, des ombres, des bâtiments, des paysages, des structures, des abstraits, tout… même des couleurs, bien que je sois daltonien… D’ailleurs, cela limite mes capacités lorsqu’il s’agit de traiter les couleurs et les tons lors de l’édition.

En 2011, après avoir cassé mon objectif 18-55, j’ai eu mon premier iPhone (3GS d’occasion) et au fil du temps, j’ai eu de meilleurs iPhones avec de meilleurs appareils photo, et aussi de bonnes applications pour faire de l’édition sur mon téléphone. Même si je ne suis pas un fou de matériel et que je garde mes téléphones portables entre 2 et 5 ans avant de changer, je suis heureux de pouvoir maintenant avoir un appareil photo décent dans ma poche, toujours prêt à photographier et à éditer rapidement ce que je pense pouvoir donner une image intéressante.

Même si j’ai commencé à apprendre la photographie en 2009, ce n’est qu’en 2020 après avoir sauté de l’iPhone 6 à un iPhone 11 que je suis devenu un peu plus “sérieux” dans la prise de photos.

Je suis émerveillé par le résultat qui peut sortir de mon téléphone sans y passer trop de temps. Du temps libre, j’en ai pas beaucoup… Mon iPhone (actuellement iPhone 13 Pro) est mon seul outil et ce que j’ai presque toujours avec moi. Mais j’ai appris assez tôt que l’outil ne fait pas tout. Je continue donc à apprendre et, je l’espère, à m’améliorer.

Exit mobile version